Accueil » Liste des cours » Présent et passé du conditionnel : formation et emplois (B1)

Présent et passé du conditionnel : formation et emplois (B1)

Présent et passé du conditionnel
Droit d’auteur: ralwel / 123RF Banque d’images

Le conditionnel se compose du présent et du passé. Ils se forment différemment. Certains de leurs emplois sont similaires et d’autres leur sont propres. Cet article porte sur la formation de ces deux temps et les manières de les employer.

 

 

 

I Présent et passé du conditionnel : la formation

 

 

1. Présent du conditionnel

Le présent du conditionnel se forme sur la base du futur de l’indicatif  (pour les verbes réguliers comme pour les irréguliers). Les terminaisons sont celles de l’imparfait de l’indicatif (-ais, -ais, -ait, -ions, -iez, -aient). Donc si vous connaissez le futur de l’indicatif et les terminaisons de l’imparfait de l’indicatif vous pouvez conjuguer les verbes au présent du conditionnel.

 

Pronoms personnels Futur de l’indicatif Présent du conditionnel Infinitif
 

je

tu

il/elle/on

nous

vous

ils/elles

 

 

parlerai

chanteras

finira

grandirons

partirez

vendront

 

 

parlerais

chanterais

finirait

grandirions

partiriez

vendraient

 

 

parler

chanter

finir

grandir

partir

vendre

 

 

je

tu

il/elle/on

nous

vous

ils/elles

 

 

serai

auras

ira

viendrons

voudrez

pourront

 

 

serais

aurais

irait

viendrions

voudriez

pourraient

 

 

être

avoir

aller

venir

vouloir

pouvoir

 

 

 

2. Passé du conditionnel

 

Le passé du conditionnel est un temps composé. On le forme avec l’auxiliaire être ou avoir au présent du conditionnel et le participe passé du verbe.

 

Pronoms personnels Passé du conditionnel Infinitif
 

j’

tu

il/elle/on

nous

vous

ils/elles

 

 

aurais parlé

aurais fini

aurait vendu

aurions pris

auriez eu

auraient été

 

 

parler

finir

vendre

prendre

avoir

être

 

 

je

tu

il/elle/on

nous

vous *

ils/elles

 

 

serais arrivé(e)

serais parti(e)

serait venu(e)(s)

serions allé(e)s

seriez entré(e)(s)

seraient sorti(e)s

 

 

arriver

partir

venir

aller

entrer

sortir

 

* Le vous de politesse peut indiquer une seule personne.

 

Le choix de l’auxiliaire dépend du verbe à conjuguer. Pour retrouver les règles d’emploi des auxiliaires consultez la page suivante : temps du passé.

 

Avec l’auxiliaire être, le participe passé s’accorde avec le sujet.

 

 

 

II Présent et passé du conditionnel : les emplois

 

Le conditionnel s’emploie dans les cas suivants :

  • demande polie ;
  • conseil ;
  • reproche ;
  • proposition ;
  • souhait ;
  • regret ;
  • remords ;
  • opinion illusoire ;
  • indignation ;
  • fait imaginaire ;
  • hypothèse (possibilité) ;
  • information non confirmée.

 

Voyons en détail ces différents emplois.

 

 

1. Demande polie

 

Il s’agit de la forme de politesse.

 

Si c’est une requête, on emploie aimer, vouloir ou pouvoir au présent.

 

Exemples

J’aimerais que tu viennes demain.

Je voudrais un café s’il vous plaît.

Est-ce que tu pourrais fermer la porte s’il te plaît ?

 

Si c’est une demande d’information on emploie les autres verbes au présent ou au passé.

 

Exemples

Est-ce que tu connaîtrais un hôtel économique en centre-ville ? (On parle du présent.)

Est-ce que vous auriez vu mes clefs ? (On parle du passé.)

 

 

2. Conseil

 

Le conseil c’est la recommandation (ce que l’on considère comme étant la meilleure chose à faire).

Plusieurs verbes sont possibles dans l’expression d’un conseil : devoir, falloir ou pouvoir.

Devoir et falloir expriment la nécessité. Pouvoir exprime la possibilité.

Un conseil en rapport avec le présent ou le futur s’exprime au présent. On emploie le passé quand on imagine un autre résultat dans le passé.

 

Exemples

Tu devrais déplacer ce sac pour accéder à la bibliothèque. (On parle du présent.)

Il faudrait que tu te lèves plus tôt demain pour arriver à l’heure à ton rendez-vous. (On parle du futur.)

Pour traverser ce pays tu pourrais prendre le train. (On parle du futur.)

Tu aurais dû te lever plus tôt pour arriver à l’heure à ton rendez-vous. (La personne n’est pas arrivée à l’heure à son rendez-vous)

 

 

3. Reproche

 

Par reproche on entend le jugement défavorable.

On exprime un reproche avec devoir ou pouvoir.

Quand on parle d’une obligation non respectée on emploie devoir. Quand on parle d‘une possibilité non réalisée on emploie pouvoir.

Un reproche en rapport avec le présent s’exprime au présent. Un reproche en rapport avec le passé s’exprime au passé.

 

Exemples

Il devrait déjà être dans son bureau à cette heure-ci ! (Obligation non respectée.)

Tu pourrais m’aider au lieu de t’amuser ! (Possibilité non réalisée.)

Vous auriez dû déclarer vos revenus avant la fin du mois ! (Obligation non respectée.)

Il aurait pu m’avertir de son absence aujourd’hui ! (Possibilité non réalisée.)

 

 

4. Proposition

 

La proposition c’est la suggestion.

Le verbe à employer dans la formulation d’une proposition est pouvoir.

Une proposition fait référence au présent ou au futur donc le seul temps à employer est le présent.

 

Exemples

Nous pourrions jouer aux échecs. (On parle du présent.)

Vous pourriez aller à la plage demain. (On parle du futur.)

 

 

5. Souhait

 

Le souhait c’est ce qu’on désire obtenir ou voir se produire.

On peut l’exprimer avec aimer ou vouloir.

Comme on se projette dans l’avenir le seul temps à employer est le présent.

 

Exemples

J’aimerais vivre sur un bateau à voile.

Elle voudrait aller à Madagascar.

Nous voudrions qu’il pleuve un peu.

 

 

6. Regret

 

On parle de regret quand on ressent du chagrin pour avoir fait ou ne pas avoir fait quelque chose.

 

Quand on parle de ce qu’on a fait on emploie devoir à la forme négative et au passé.

 

Exemple

Je n’aurais pas acheter ce meuble.

 

Quand on parle de ce qu’on n’a pas fait on emploie aimer ou vouloir au passé.

 

Exemples

Nous aurions aimé visiter ce musée.

J’aurais voulu prolonger mon séjour.

 

 

7. Remords

 

Le remords est le sentiment de culpabilité causé par la conscience d’avoir mal agi.

On l’exprime avec devoir à la forme négative et au passé.

 

Exemple

Je n’aurais pas être si sévère avec mon frère.

 

 

8. Opinion illusoire

 

Par opinion illusoire on fait référence aux impressions d’ordre général.

On formule une opinion illusoire avec croire, se croire ou dire.

On emploie le présent quand on parle du présent et le passé quand on parle du passé.

Attention : le pronom personnel à employer est on.

 

Exemples

On croirait que cette maison a trois balcons mais on se rend compte que c’est un trompe-l’œil.

Avec ce temps orageux on se croirait en automne.

On dirait que les personnages sont réels. (On parle d’un tableau.)

Nous avons vu un tableau et on aurait dit que les personnages étaient réels. (On parle du passé.)

 

 

9. Indignation

 

L’indignation est le sentiment de colère causé par une action ou une affirmation qu’on considère injuste.

On l’exprime en reprenant le propos de l’interlocuteur avec une certaine intonation.

On emploie le présent quand on fait référence au présent et le passé quand on se réfère au passé.

 

Exemples

 

– Tu es égoïste !

– Moi, je serais égoïste ! je pense toujours aux autres !

 

– Tu ne m’as pas aidé à faire ce travail !

– Moi, je ne t’aurais pas aidé ! j’ai fait plus d’efforts que toi !

 

 

10. Fait imaginaire

 

Le fait imaginaire est l’évènement qu’on invente et qui est impossible à réaliser.

Comme on s’invente une autre vie on emploie le présent. Dans une succession d’évènements on exprime l’antériorité avec le passé.

 

Exemples

Nous vivrions sur Mars.

Nous voyagerions à travers l’espace quand nous aurions construit une navette spatiale.

 

 

11. Hypothèse

 

Par hypothèse on entend ce qui est possible.

Quand l’hypothèse porte sur le présent on emploie le présent. Quand elle porte sur le passé on l’exprime au passé.

 

Exemples

Regarde la voiture là-bas. Cela pourrait être celle de Julie.

Il y a eu un cambriolage chez nous et d’après la police les voleurs seraient entrés par le balcon.

 

 

12. Information non confirmée

 

L’information non confirmée est l’information qu’on n’a pas pu vérifier.

Quand elle porte sur le présent ou le futur on emploie le présent. Quand elle porte sur le passé on emploie le passé.

 

Observez ces phrases.

Phrases à  l’indicatif Phrases au conditionnel
 

Il y a eu une éruption volcanique en Islande.

 

Un nouveau roman est en vente.

 

Un nouveau restaurant ouvrira en centre-ville le mois prochain.

 

 

Il y aurait eu une éruption volcanique en Islande.

 

Un nouveau roman serait en vente.

 

Un nouveau restaurant ouvrirait en centre-ville le mois prochain.

 

 

On donne des informations qu’on a pu vérifier.

 

 

On donne des informations qu’on n’a pas pu vérifier.

 

 

 

 

Exercices

 

Conjuguez chaque verbe au temps indiqué. Cochez la bonne réponse.

Réfléchissez bien.

 

 

Indiquez les emplois du conditionnel.

Observez biens les phrases.

 

 

 

Toute reproduction est interdite sans accord écrit préalable.

Copyright juin 2020 Ivan Bargiarelli 

leflepourlescurieux.fr

Tous droits réservés.