Accueil » Liste des cours » Présent et passé du subjonctif : formation et emplois (B1)

Présent et passé du subjonctif : formation et emplois (B1)

subjonctif
Droit d’auteur: hobbitfoot / 123RF Banque d’images

Le subjonctif est un mode composé de quatre temps : présent, passé, imparfait et plus-que-parfait. Les deux premiers font partie de langue courante et les deux autres appartiennent à la langue soutenue. Cet article est une étude détaillée du présent et du passé du subjonctif.

 

 

 

 

 

I Subjonctif : la formation

 

 

1. Présent

 

 

a. Règle de base

 

Le présent du subjonctif se forme sur le  présent de l’indicatif. On prend la forme de la troisième personne du pluriel sans -ent  et on ajoute les terminaisons  -e, -es, -e, -ions. -iez, -ent.

 

Prenons l’exemple du verbe lire.

Présent de l’indicatif Présent du subjonctif
je lis

tu lis

il/elle/on lit

nous lisons

vous lisez

ils/elles lisent

que je lise

que tu lises

qu’il/elle/on lise

que nous lisions

que vous lisiez

qu’ils/elles lisent

 

 

b. Verbes à radical irrégulier

 

Quand les deux premières personnes du pluriel ont un radical irrégulier au présent de l’indicatif, elles l’ont aussi au présent du subjonctif.

 

Voyons quelques exemples.

 

Croire

Présent de l’indicatif Présent du subjonctif
je crois

tu crois

/elle/on croit

que je croie

que tu croies

qu’il/elle/on croie

nous croyons

vous croyez

que nous croyions

que vous croyiez

ils/elles croient qu’ils/elles croient

 

Devoir

Présent de l’indicatif Présent du subjonctif
je dois

tu dois

il/elle/on doit

que je doive

que tu doives

qu’il/elle/on doive

nous devons

vous devez

que nous devions

que vous deviez

ils/elles doivent qu’ils/elles doivent

 

 

c. Verbes totalement irréguliers

 

Certains verbes sont très irréguliers : être, avoir, faire, aller, savoir, pouvoir, vouloir…

 

Être : que je sois, que tu sois, qu’il/elle/on soit, que nous soyons, que vous soyez, qu’ils/elles soient.

 

Avoir : que j’aie, que tu aies, qu’il/elle/on ait que nous ayons, que vous ayez, qu’ils/elles aient.

 

Faire : que je fasse, que tu fasses, qu’il/elle/on fasse que nous fassions, que vous fassiez, qu’ils/elles fassent.

 

Aller : que j’aille, que tu ailles, qu’il/elle/on aille, que nous allions, que vous alliez, qu’ils/elles aillent.

 

Savoir : que je sache, que tu saches, qu’il/elle/on sache que nous sachions, que vous sachiez, qu’ils/elles sachent.

 

Pouvoir : que je puisse, que tu puisses, qu’il/elle/on puisse que nous puissions, que vous puissiez, qu’ils/elles puissent.

 

Vouloir : que je veuille, que tu veuilles, qu’il/elle/on veuille que nous voulions, que vous vouliez, qu’ils/elles veuillent.

 

 

2. Passé

 

Le passé du subjonctif se forme avec l’auxiliaire être ou avoir au présent du subjonctif et le participe passé du verbe.

 

Parler : que jaie parlé

Partir : que je sois parti(e)

 

Les règles d’emploi des auxiliaires sont les mêmes que pour le passé composé.

 

Pour les revoir, cliquez sur le lien ci-dessous.

Article

 

 

3. Emplois des temps

 

a. On emploie le présent pour exprimer une action simultanée ou postérieure à  l’action principale.

 

Exemples

Anne doutait que je dise la vérité. (Action simultanée.)

Hier, Pierre voulait que j’aille chez lui. (Action postérieure.)

J’aimerais que tu m’écoutes. (Action simultanée.)

Elle voudrait que nous allions à la montagne en fin de semaine. (Action postérieure.)

 

b. On emploie le passé pour exprimer l’antériorité de l’action par rapport à l’action principale.

 

Exemples

 

J’étais content qu’elle soit venue.

(La venue de la personne est antérieure à ma joie.)

 

Je suis étonné(e) qu’il soit parti au Canada.

(Le voyage au Canada est antérieur à mon étonnement.)

 

c. Quand on parle du futur, on emploie le passé si l’on considère l’action comme accomplie.

 

Exemples

 

Il faut que je répare ce meuble demain. 

(On considère la réparation en cours demain.)

 

Il faut que j’aie réparé ce meuble demain. 

(On considère la réparation comme accomplie demain.)

 

 

 

II Subjonctif : les emplois

 

On emploie le subjonctif quand il y a deux sujets et que le verbe principal ou un terme exprime une valeur donnée.

 

Les emplois du subjonctif sont en rapport avec l’individu. Ici, je vous en présente certains (ceux qu’on rencontre souvent) avec des explications.

 

 

1. Volonté

 

Par volonté, on entend une décision que l’on prend. Elle s’exprime avec le verbe vouloir à un temps de l’indicatif.

 

Exemples

Je veux que vous fassiez ce que je vous demande.

Il voulait que j’aille chez lui.

 

→ La réalisation de cette volonté est incertaine.

 

 

2. Souhait

 

Le souhait est le désir de faire quelque chose ou de voir quelque chose se produire. Il s’exprime avec aimer ou vouloir au présent du conditionnel.

 

Exemples

J’aimerais que tu réussisses tes examens.

Tu voudrais qu’il soit plus compréhensif.

 

→ Rien n’assure la réalisation de ce souhait.

 

 

3. Doute

 

Le doute est l’incertitude.

Il s’exprime avec douter à la forme affirmative.

Il peut aussi s’exprimer avec penser ou croire à la forme négative.

 

Exemples

Je doute qu’il ait compris.

Tu ne penses pas qu’il soit sincère.

 

→ Comme on doute,  le subjonctif s’impose.

 

 

4. Hypothèse

 

Une hypothèse est une possibilité envisagée. On l’exprime avec le verbe impersonnel se pouvoir ou la structure impersonnelle il est possible.

 

Exemples

Il se peut que Jacques soit à la maison.

Il est possible qu’il fasse beau en fin de semaine.

 

→ Rien ne garantit  que cette possibilité soit conforme à la réalité ou qu’elle se réalise.

 

 

5. Concession

 

Par concession, on entend un fait qui a une conséquence inattendue. On l’exprime avec bien que.

 

Exemples

Bien que la journée ait été longue, vous êtes en pleine forme.

Tu as chaud bien qu’il fasse froid.

 

→ On parle de deux faits réels mais le locuteur doute qu’il y ait un lien de cause à effet entre les deux actions.

 

 

6. Temps

 

Voici certains termes qui se rapportent au temps : jusqu’à ce que, avant que et attendre que.

 

Exemples

Je suis resté(e) à la maison jusqu’à ce que Jacques me rejoigne.

Nous sommes parti(e)s avant qu’il pleuve.

Vous attendez que tout le monde soit prêt à partir.

 

→ On emploie le subjonctif parce qu’au moment où la première action se déroule, on ne sait pas quand se produira la seconde.

 

 

7. Obligation, nécessité ou besoin

 

Qu’on parle d’obligation, de nécessité ou de besoin, on emploie il faut que.

 

L’obligation est ce qui s’impose à un individu du point de vue légal ou moral.

 

Exemples

Il faut que je fasse un chèque aux Impôts. (Point de vue légal.)

Il faut que tu sois poli(e). (Point de vue moral.)

 

Par nécessité ou besoin, on entend l’action qu’on envisage pour la réalisation d’un objectif :

Il faut que nous achetions des vis pour poser ces étagères.

 

Le besoin est aussi ce qui s’impose à un individu à la suite d’une sensation de privation :

Il faut que je dorme.

 

→ On emploie le subjonctif parce qu’on parle de ce qui est lié à une personne en particulier.

 

 

8. Condition

 

Une condition est un évènement indispensable à la réalisation d’une action. Elle s’exprime avec à condition que ou pourvu que.

 

Exemples

Nous arriverons à l’heure à condition qu’il y ait peu de circulation.

Dimanche, j’irai à la plage pourvu qu’il fasse beau.

 

→ La condition peut se réaliser mais rien n’est sûr.

 

 

9. Restriction

 

Par restriction, on entend une action avec une conséquence contraire à celle prévue initialement. On l’exprime avec à moins que (à moins que = sauf si).

 

Exemples

Je vais encore arriver en retard au travail à moins que le train parte à l’heure.

Samedi, nous allons nous baigner à moins qu’il pleuve.

 

→ La restriction est incertaine.

 

 

10. Sentiments

 

Les sentiments sont ce que l’on ressent dans la durée. Ils s’expriment avec des verbes ou locutions verbales : être content(e) que, aimer que, adorer que, ne pas aimer que, détester que, avoir horreur que…

 

Exemples

Je suis content(e) que vous soyez ici.

Tu adores qu’on te fasse des compliments.

Il déteste qu’on l’interrompe.

Elle a horreur qu’on la fasse attendre.

 

→ Les sentiments  sont le propre des êtres humains et varient d’une personne à l’autre.

 

 

11. But

 

Un but est un objectif à atteindre. Il s’exprime avec une locution conjonctive. En voici quelques-unes : pour que, afin que, dans le but que… 

 

Exemples

Je t’explique le cours autrement pour que tu le comprennes.

Nous vous appelons afin que vous appreniez la nouvelle.    

 

→ Rien ne garantit la concrétisation de l’objectif.

 

Pour revoir le cours sur l’expression du but, cliquez sur le lien ci-dessous.

Article

 

 

12. Conseil

 

Un conseil est ce que l’on considère comme la meilleure chose à faire. On l’exprime avec falloir au présent de l’indicatif ou du conditionnel.

 

Exemples

Il faut que vous vous couchiez  plus tôt pour être en forme demain.

Il faudrait que tu passes par les routes secondaires pour éviter la circulation.

 

→ Rien ne garantit que la personne suive le conseil.

 

 

13. Exception

 

Par exception, on entend ce qui est à un extrême. On l’exprime avec un superlatif (le plus ou le moins).

 

Exemples

C’est la plus belle ville que j’aie visitée.

Le dernier voyage est le moins agréable que nous ayons fait.

 

→ À l’avenir, ces considérations peuvent changer.

 

 

14. Inconnu dans les relatives

 

Par inconnu, on entend un nom précédé d’un article indéfini (exemple : un). La relative est la proposition (sujet + verbe + complément) avec un pronom relatif (exemple : qui).

 

Exemples

 

Je cherche un plombier qui soit disponible rapidement. 

(On ne sait pas si ce plombier existe.)

 

Je voudrais un livre de mathématiques qui  ait des explications détaillées. 

(On ne sait pas si ce livre existe.)

 

 

15. Permission

 

Une permission est une autorisation : Il a accepté que j’aille au cinéma.

 

→ Qu’on parle de permission ou de refus, tout dépend de la personne ou des personnes à qui on s’adresse.

 

 

16. Refus

 

Un refus est une interdiction : Nous refusons que vous rentriez si tard.

 

→ Qu’on parle de permission ou de refus, tout dépend de la personne ou des personnes à qui on s’adresse.

 

 


 

Les certitudes sont tout ce que l’on considère réel donc on emploie l’indicatif.

 

Exemples

Je suis certain(e) qu’il est chez lui.

Il est sûr que Jacques a acheté des gâteaux.

Elle est sûre que sa fille va réussir son examen.

 


 

 

 

Exercices

 

Conjuguez les verbes au temps indiqué.


 J’aimerais que tu demain. (Venir au présent de l’indicatif.)


Nous sommes étonné(e)s que vous en retard. (Être au présent de l’indicatif.)


Nous sommes contents que Jeanne et Pierre de bonnes vacances. (Passer au passé du subjonctif.)


Nous doutons qu’ils tout ce qui a été dit. (Comprendre au passé du subjonctif.)


Anne voulait que nous à la mer. (Partir au présent du subjonctif.)


Elles étaient désolées que nous notre train. (Rater au passé du subjonctif.)


Il faudrait que tu plus de temps pour toi. (Prendre au présent du subjonctif.)

 

 

Pour chaque phrase, lisez l’indice et choisissez le bon temps


Je voudrais que tu ……………………………… plus tôt que d’habitude. (Action postérieure.)


Il est content que tu ……………………………… ton examen. (Action antérieure.)


Jacques doutait que Pierre ……………………………… chez lui. (Action simultanée.)


Il se peut qu’il ……………………………… demain. (Action postérieure.)


Il n’est pas content qu’on l’ ……………………………… attendre. (Action antérieure.)


Il est étonnant que vous ……………………………… votre travail. (Action antérieure.)


Je voudrais que tu ……………………………… à l’épicerie. (Action postérieure.)

 

 

Pour chaque phrase, choisissez le temps au bon mode.

 
Je sais qu’il ……………………………… en Italie. (On en est certain.)


Il doute que nous ………………………………  sincères.


Nous aimerions que vous ……………………………… demain.


Elle m’a dit qu’il ………………………………  une voiture. (On parle d’un fait certain.)


Nous avons attendu que vous ……………………………… prêts. (On parle du temps indéterminé.)


Il faut que
je ……………………………… ma déclaration de revenus.


Bien que
je  ………………………………, je suis encore fatigué(e).

 

 

 

Toute reproduction est interdite sans accord écrit préalable.

Copyright janvier 2021 Ivan Bargiarelli 

leflepourlescurieux.com

Tous droits réservés.

 

 

 

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.