Accueil » Liste des cours » Apostrophe : un des signes orthographiques (A2)

Apostrophe : un des signes orthographiques (A2)

apostrophe
Droit d’auteur: sharpner / 123RF Banque d’images

L’apostrophe est un signe orthographique. Elle s’emploie dans certains cas. Cet article vous présente les mots avec lesquels elle s’applique et vous explique les règles d’emploi.

 

 

 

 

 

Présentation

 

L’emploi de l’apostrophe (‘) s’appelle l’élision. On dit qu’un mot s’élide quand on remplace la voyelle finale par l’apostrophe.

 

L’apostrophe ne s’applique qu’aux mots suivants : je ; me ; te ; se ; le ; la ; ne ; de ; que ; ce ; ça ; si.

 

Ils s’élident devant les mots qui commencent par une voyelle.

 

Voyons maintenant ces différents mots en détail.

 

 

 

I Pronom sujet je

 

Exemples

En ce moment, je suis à mi-chemin. J’arrive dans 30 minutes.

Bonjour je voudrais des pommes. J’en voudrais trois.

Aujourd’hui, je dois aller à la bibliothèque. Il est possible que j’y aille dans l’après-midi.

 

 

 

II Pronoms réfléchis me, te et se

 

On trouve les pronoms réfléchis me, te et se dans les verbes pronominaux.

L’élision s’applique à tous les temps du moment que le verbe commence par une voyelle.

 

Voici quelques exemples avec des verbes à l’infinitif présent, au présent de l’indicatif et au passé composé.

Sans élision Avec élision
Infinitif présent

Se lever

Se laver

Se coiffer

Se dépêcher

S’appeler

S’orienter

S’exprimer

S’exclamer

Présent de l’indicatif

je me lève

tu te laves

il se coiffe

elle se dépêche

je m’appelle

tu t’orientes

il s’exprime

elle s’exclame

Passé composé je me suis levé(e)

tu t’es lavé(e)

il s’est coiffé

elle s’est dépêchée

 

 

 

III Pronoms compléments me et te

 

Les mots me et te sont soit compléments d’objet direct (réponses à la question qui ?) soit compléments d’objet indirect (réponses à la question à qui ?).

 

Exemples

Tu me conseilles très bien.

Ils m’écrivent chaque année.

Je te prête mon stylo.

Gilles t’appelle.

 

 

 

IV Articles et pronoms compléments

d’objet direct : le et la

 

Les articles le et la précèdent les noms : le bateau, le sac, le canapé, la voiture, la bicyclette, la calculatrice, etc.

 

Voici des exemples d’élision : l’arbre (m.), l’olivier (m.), l’environnement (m.), l’amitié (f.), l’école (f.), l’université (f.), etc. 

m. = masculin f. = féminin

 

Mais les mots le et la sont aussi des compléments d’objet direct. 

Ils répondent à la question qui ? quand il s’agit de personnes ou d’animaux.

Ils répondent à la question quoi ? quand il s’agit d’objets.

 

Exemples

Nous avons rendez-vous chez le docteur. Nous le voyons dans une heure.

Tu dois appeler Jacques. Tu l’appelles ce soir sans faute.

Aline est une amie. Cela fait 20 ans que je la connais.

Chloé voudrait voir mon tableau. Nous pourrions l’inviter à dîner.

 

 

 

V Adverbe ne

 

On trouve l’adverbe ne dans les formes négatives.

 

Exemples

Je ne te comprends pas. Tu n’articules pas.

Nous ne retrouvons pas nos affaires parce que nous n’avons pas d’organisation.

Je ne veux plus de pain. Je n’en mange pas beaucoup.

Nous ne connaissons pas les horaires de ce magasin. Nous n’y allons jamais.

 

 

 

VI Préposition de

 

La préposition de se met devant un article, un nom, un pronom complément ou un verbe à l’infinitif.

 

Exemples

L’entrée de la maison est en travaux.

C’est le frère d’un ami. 

Chaque semaine, il mange beaucoup de fruits. Il consomme beaucoup d’oranges.

Éric, je viens de le voir. 

Tu reviens de Paris ! Je rêve d’y aller.

Ma sœur est en train de lire. Mon frère est en train d’écouter de la musique.

 

 

 

VII Pronom relatif que

 

Le pronom relatif que remplace un nom (complément d’objet direct).

 

Exemples

C’est la voiture que mes parents ont achetée. → C’est la voiture qu’ils ont achetée.

Le tableau que Valérie a réalisé est magnifique. → Le tableau qu’elle a réalisé est magnifique.

 

 

 

VIII Conjonction que

 

La conjonction que suit certains verbes. On la trouve aussi dans les expressions de comparaison.

 

Exemples

Je sais que ton frère vient. → Je sais qu’il vient.

Il voudrait que sa sœur soit attentive. → Il voudrait qu’elle soit attentive.

Elle est plus consciencieuse que moi.

Le temps est plus doux qu’avant-hier.

 

 

 

IX Pronoms démonstratifs neutres ce et ça

 

Le pronom démonstratif neutre ce s’élide devant une forme du verbe être commençant par e.

 

Exemples

Ce doit être la veste de Caroline.

C’est difficile d’apprendre une langue.

 

Le c’ est remplacé par ç’ devant une forme composée du verbe être.

 

Exemples

Ç’a été difficile de comprendre la leçon d’aujourd’hui.

Ç’aurait été mieux que tu partes plus tôt.

 

Le pronom démonstratif neutre cela se contracte en ça dans la langue familière.

 

Exemples

Venez à la maison ! Cela nous fera plaisir ! (langue courante.)

Venez à la maison ! Ça nous fera plaisir ! (langue familière.)

 

La forme ça est remplacée par :

  • c’ devant le pronom complément en ;
  • ç’ devant une forme du verbe avoir.

 

Exemples

 

–  Est-ce que ce bâtiment fait partie du musée ?

– Oui, c’en fait partie.

 

–  Est-ce que la campagne publicitaire a eu du succès ?

– Oh oui ! Ç’a engendré une augmentation des ventes.

 

 

 

X Conjonction si

 

La conjonction si devient s’ uniquement devant les pronoms sujets il et ils.

 

Exemples

Si tu viens, appelle-moi.

Nous pouvons partir si elle est prête.

S’il est studieux, il aura de bonnes notes.

Je me demande s’ils sont chez eux.

 

 

Maintenant je vous propose ce petit exercice.

 

 

 

Exercice

 

Choisissez l’orthographe correcte.

 

 

 

Pour voir l’élision devant le h muet, cliquez sur le lien ci-dessous.

Article

 

 

 

Toute reproduction est interdite sans accord écrit préalable.

Copyright novembre 2019 Ivan Bargiarelli 

leflepourlescurieux.fr

Tous droits réservés.

 

 

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.