Accueil » Liste des cours » Futur simple de l’indicatif et présent du conditionnel : les différences (B1)

Futur simple de l’indicatif et présent du conditionnel : les différences (B1)

futur
Droit d’auteur: alikaj / 123RF Banque d’images

Ce n’est pas toujours facile de faire la différence entre le futur simple de l’indicatif et le présent du conditionnel. Ils se distinguent au niveau des terminaisons mais aussi  du point de vue des emplois. Cet article est une comparaison de ces deux temps.

 

 

 

 

I Futur simple de l’indicatif et présent du conditionnel : la formation

 

Ces deux temps ont une base commune mais des terminaisons différentes.

Étudions-les à travers un verbe régulier (parler) et un verbe irrégulier (pouvoir).

 

Parler

Pronoms personnels Futur simple de l’indicatif Présent du conditionnel
je parlerai parlerais
tu parleras parlerais
il/elle/on parlera parlerait
nous parlerons parlerions
vous parlerez parleriez
ils/elles parleront parleraient

 

Pouvoir

Pronoms personnels Futur simple de l’indicatif Présent du conditionnel
je pourrai pourrais
tu pourras pourrais
il/elle/on pourra pourrait
nous pourrons pourrions
vous pourrez pourriez
ils/elles pourront pourraient

 

On peut constater qu’un verbe a le même radical au futur simple de l’indicatif et au présent du conditionnel.

 

Ces deux temps se distinguent par leurs terminaisons.

Au futur, les terminaisons sont : -ai, -as,-a, -ons, -ez et -ont (verbe avoir au présent).

Au présent du conditionnel, les terminaisons sont : -ais, -ais, -ait, -ions, -iez et -aient (terminaisons de l’imparfait).

 

La seule grande difficulté est la première personne du singulier parce que les terminaisons correspondent à des sons différents mais proches (ai se prononce [é] alors que ais se prononce [è]). Pour choisir la bonne orthographe, il suffit de conjuguer le verbe à la deuxième personne du singulier.

Si la terminaison correspond au verbe avoir au présent , il en est de même pour la première personne.

Si la terminaison est -ais, c’est la même chose à la première personne.

 

Exemples

 

J’(irai ou irais ?) à la plage demain.

→ Tu iras à la plage demain.

→ J’irai à la plage demain.

 

S’il faisait beau, j’(irai ou irais ?) à la plage.

S’il faisait beau, tu irais à la plage.

→ S’il faisait beau, j’irais à la plage.

 

 

 

II Futur simple de l’indicatif et présent du conditionnel : les emplois

 

 

1. Emplois temporels

 

Le futur simple de l’indicatif s’emploie pour exprimer un projet ou un évènement futur.

 

Exemples

Je partirai au Japon l’année prochaine. (Projet.)

Il y aura la grève des transports la semaine prochaine. (Évènement futur.)

 

Le présent du conditionnel exprime une information non confirmée.

 

Exemples

Le gouvernement présenterait un nouveau projet de loi fiscale le mois prochain.

Il y aurait la grève des transports la semaine prochaine.

 

Le présent du conditionnel s’emploie aussi pour exprimer le futur du passé.

Par futur du passé, on entend l’idée du futur qu’on avait à une époque.

 

Exemples

 Nous pensions que vous viendriez.

Tu croyais que la bibliothèque serait encore ouverte.

 

 

2. Discours rapporté

 

Quand on veut rapporter les propos de quelqu’un en lien avec l’avenir, on emploie un temps différent selon que le verbe introducteur est au présent ou au passé.

Si le verbe introducteur est au présent, on emploie le futur simple de l’indicatif.

Si le verbe introducteur est à un temps du passé, on emploie le présent du conditionnel.

 

Exemples

 

Paul : Mon frère partira à la campagne.

Moi : Paul dit que son frère partira à la campagne.

 

Paul : Mon frère partira à la campagne.

Moi : Paul a dit que son frère partirait à la campagne.

 

 

3. Phrases avec si

 

Les phrases avec si sont des phrases hypothétiques.

 

Il en existe deux types :

  • celles qui expriment une hypothèse et une conséquence probables ;
  • celles qui expriment une hypothèse et une conséquence improbables voire impossibles.

 

Quand on parle de ce qui est probable, on emploie les temps de l’indicatif.

On exprime une conséquence future probable avec le futur simple de l’indicatif.

 

Quand on parle de ce qui est improbable ou impossible, on emploie d’un côté l’imparfait ou le plus-que-parfait de l’indicatif et d’un autre côté le présent ou le passé du conditionnel.

On exprime une conséquence future improbable avec le présent du conditionnel.

 

Exemples

Si un jour je vais à Paris, je visiterai Le Louvre.

Si je gagnais au loto demain, je ferais le tour du monde.

 

 

 

Exercices

 

Conjuguez chaque verbe au temps indiqué.


Je (vouloir) un café, s’il vous plaît. (Présent du conditionnel.)


Je lui (parler) demain. (Futur simple de l’indicatif.)


Il (venir) en fin de semaine. (Futur simple de l’indicatif.)


Nous (être) disponibles la semaine prochaine. (Futur simple de l’indicatif.)


Nous (pouvoir) aller à la plage demain. (Présent du conditionnel.)


Vous (faire) un stage d’un mois. (Futur simple de l’indicatif.)


Ils (être) en Italie. (Présent du conditionnel.)


Elles (aller) au Canada. (Futur simple de l’indicatif.)


Avoir) -tu  un stylo ? (Présent du conditionnel.)


Tu (pouvoir) m’écouter ! (Présent du conditionnel.)


Elle (visiter) le Louvre demain. (Futur simple de l’indicatif.)


Elle (aimer) aller au ski. (Présent du conditionnel.)

 

 

Pour chaque phrase, lisez l’indice et choisissez la forme qui convient.


Si je vais à Marseille, je te ……………………………… (rendre) visite. (Conséquence probable.)


Les ministres  ……………………………… (se réunir) demain. (Information non confirmée.)


Aline dit que Jacques ……………………………… (partir) à la montagne le mois prochain.
(Verbe introducteur au présent.)


Si on m’offrait un billet d’avion pour Tahiti, j’y ……………………………… (aller) sans tarder.
(Conséquence improbable.)


Laurent m’a dit que ses parents ……………………………… (aller) en Espagne. 
(Verbe introducteur au passé.)


Il ……………………………… (commencer) une formation dans deux mois. (Projet.)


Si je gagnais au loto, je ……………………………… (faire) le tour du monde. (Conséquence improbable.)


Je pensais que tes amis ……………………………… (venir) dîner avec nous. (Futur du passé.)

 

 

 

Toute reproduction est interdite sans accord écrit préalable.

Copyright mars 2021 Ivan Bargiarelli 

leflepourlescurieux.com

Tous droits réservés.

 

 

 

4 commentaires

  1. Vamara Sako dit

    Je n’arrive pas à faire la différence futur cemple l’indicaf et du conditionnel’ merci pour l aidee

  2. Avec le futur simple, on parle de l’avenir de manière quasi-certaine alors que le présent du conditionnel présente les faits de manière incertaine. En plus, un verbe au futur simple est lié à un verbe introducteur au présent alors que le présent du conditionnel est lié à un verbe introducteur à un temps du passé. Enfin, Dans une hypothèse qui a des chances de se réaliser, on emploie le futur simple, alors que dans le cas contraire, on utilise le présent du conditionnel. En conclusion, le futur simple se rattache à ce qui est quai-certain et à ce qui est réalisable alors que le présent du conditionnel se rattache à ce qui est incertain et à ce qui est pratiquement irréalisable. Attention,le conditionnel a aussi des emplois qui n’ont pas de rapport avec tout cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.