Accueil » Le subjonctif présent français : formation et emplois (A2)

Le subjonctif présent français : formation et emplois (A2)

Le subjonctif présent (A2)
Droit d’auteur: hobbitfoot / 123RF Banque d’images

Dans la langue française il y a plusieurs modes. Un mode est un ensemble de temps de conjugaison. Voici un article sur un mode important de la langue française : le subjonctif. Ici, nous aborderons la formation du présent du subjonctif et certains de ses emplois. µ

 

 

 

 

 

 

 

Présentation

 

Le subjonctif est un mode composé de quatre temps :

  • le présent ;
  • le passé ;
  • l’imparfait ;
  • le plus-que-parfait.

Dans la langue courante, on emploie le présent et le passé. L’imparfait et le plus-que-parfait s’emploient dans la langue soutenue. 

Ici nous verrons uniquement le présent.

 

 

 

I Formation du présent du subjonctif

 

Le présent du subjonctif se forme sur le présent de l’indicatif.

On prend le verbe à la troisième personne du pluriel sans la terminaison -ent et on y ajoute -e, -es, -e, -ions, -iez, -ent.

 

Parler (verbe du premier groupe) : ils parlent (présent de l’indicatif).

Présent du subjonctif : Je parle, tu parles, il parle, elle parle, on parle, nous parlions, vous parliez, ils parlent, elles parlent.

 

Finir (verbe du deuxième groupe) : ils finissent (présent de l’indicatif).

Présent du subjonctif : Je finisse, tu finisses, il finisse, elle finisse, on finisse, nous finissions, vous finissiez, ils finissent, elles finissent.

 

Partir (verbe du troisième groupe) : ils partent (présent de l’indicatif).

Présent du subjonctif :  Je parte, tu partes, il parte, elle parte, on parte, nous partions, vous partiez, ils partent, elles partent.

 

Entendre (verbe du troisième groupe) : ils entendent (présent de l’indicatif).

Présent du subjonctif : J’entende, tu entendes, il entende, elle entende, on entende, nous entendions, vous entendiez, ils entendent, elles entendent.

 

 

 

II Les verbes irréguliers

 

Certains verbes sont irréguliers. Donc il faut les apprendre par cœur.

 

Voici les principaux :

  • être : je sois, tu sois, il soit, elle soit, on soit, nous soyons, vous soyez, ils soient, elles soient ;
  • avoir : j’aie, tu aies, il ait, elle ait, on ait, nous ayons, vous ayez, ils aient, elles aient ;
  • faire : je fasse, tu fasses, il fasse, elle fasse, on fasse, nous fassions, vous fassiez, ils fassent, elles fassent ;
  • pouvoir : je puisse, tu puisses, il puisse, elle puisse, on puisse, nous puissions, vous puissiez, ils puissent, elles puissent ;
  • vouloir : je veuille, tu veuilles, il veuille, elle veuille, on veuille, nous voulions, vous vouliez, ils veuillent, elles veuillent ;
  • savoir : je sache, tu saches, il sache, elle sache, on sache, nous sachions, vous sachiez, ils sachent, elles sachent ;
  • aller : j’aille, tu ailles, il aille, elle aille, on aille, nous allions, vous alliez, ils aillent, elles aillent.

 

 

 

III Les emplois du subjonctif

 

Avant toute chose, il faut savoir qu’il faut deux sujets pour employer le subjonctif :

Je veux que tu partes.

 

Mais aussi le subjonctif s’emploie si le premier verbe exprime :

  • la volonté ;
  • le souhait ;
  • le besoin ;
  • la nécessité ;
  • l’obligation ;
  • le conseil ;
  • un sentiment.

 

Exemples

Je veux que tu partes. (Vouloir = volonté.)

Je voudrais qu’il vienne. (Vouloir au conditionnel présent  = souhait.)

J’aimerais qu’il fasse beau demain. (Aimer au conditionnel présent  = souhait.)

J’ai besoin que tu viennes maintenant. (Avoir besoin = besoin.)

Il faut que tu fasses ton exercice pour comprendre le cours. (Falloir au présent de l’indicatif  = nécessité.)

Il faut que tu fasses tes devoirs. (Falloir au présent de l’indicatif = obligation.)

Il faudrait que tu te reposes pour travailler bien  demain. (Falloir au conditionnel présent  = conseil.)

Je suis content que tu viennes demain. (Être content = sentiment.) 

 

 

Attention le verbe espérer fonctionne différemment.

 

Avec le verbe espérer , on emploie le futur simple :

J’espère que tu viendras.

 

 

Quand on veut exprimer son opinion on peut utiliser certaines structures avec l’infinitif ou le subjonctif.

 

Si on veut exprimer une opinion de manière générale on peut employer 

c’est bien, c’est intéressant, c’est formidablec’est lamentable, c’est triste + de + infinitif.

C’est formidable de voir toute cette solidarité ici.

Si on veut exprimer une opinion par rapport à quelqu’un on peut employer

c’est bien, c’est intéressant, c’est formidablec’est lamentable, c’est triste + que + subjonctif.

C’est formidable que tu viennes demain.

 

 

 

Exercices

 

Commençons par un exercice de conjugaison. Faites le bon choix.

Observez bien les verbes.

 

 

Maintenant je vous propose un autre exercice de conjugaison. C’est à vous de trouver la forme correcte. 

Réfléchissez bien.

 

 

Ensuite, voyons si vous avez compris les emplois de base du subjonctif présent. Indiquez ce qu’exprime les mots en gras.

Réfléchissez bien.

 

 

Enfin faites ce dernier exercice pour travailler votre compréhension.

EXERCICE

 

 

 

POUR FAIRE PLUS D’EXERCICES CLIQUEZ ICI.

 

 

 

Toute reproduction est interdite sans accord écrit préalable.

Copyright novembre 2016 Ivan Bargiarelli 

leflepourlescurieux.fr

Tous droits réservés.

 

 

 

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *