Accueil » Durée, fréquence et progression : les marqueurs temporels (B1)

Durée, fréquence et progression : les marqueurs temporels (B1)

Les marqueurs temporels
Droit d’auteur: lightwise / 123RF Banque d’images

Quand on raconte une histoire on exprime des moments mais parfois on parle de durée, de fréquence et de progression. Dans cet article nous allons voir les différents marqueurs temporels dans chacune de ces catégories. Nous allons aussi étudier la manière de les employer.

 

 

 

 

 

 

Présentation

 

Nous allons étudier les marqueurs temporels dans l’ordre suivant :

  • la durée ;
  • la fréquence ;
  • la progression.

 

C’est parti !

 

 

 

I Les marqueurs temporels : la durée

 

La durée est la période pendant laquelle une action se déroule. Les marqueurs temporels qui l’expriment sont : en, dans, pour, pendant, il y a, depuis, depuis que, ça fait … que, il y a … que,  jusqu’à, à partir de, au bout de, de … à.

 

Voyons le tableau ci-dessous.

 

Marqueurs temporels Emplois Exemples Observations
 

en

 

 

Temps nécessaire au déroulement d’une action.

 

 

J’ai fait cet exercice en cinq minutes.

 

 

On emploie la préposition en quand on veut parler du passé, du présent ou du futur.

 

 

dans

 

 

Période à la fin de laquelle se déroule une action.

 

 

Je partirai dans un mois.

 

 

La préposition dans s’emploie uniquement avec un verbe au futur.

 

 

pour

 

 

Temps que dure une action future.

 

Moment à venir.

 

 

Je voyagerai pour six mois.

 

Je serai chez vous pour la fin mai.

 

 

La préposition pour s’emploie seulement avec des verbes à un temps du futur.

 

 

pendant

 

 

Temps que dure une action.

 

 

Le soir, je lis pendant une heure

 

 

L’adverbe pendant s’emploie quand on veut parler du passé, d’une habitude du présent ou du futur.

 

 

il y a

 

 

Période qui sépare le moment de l’action du moment où l’on parle.

 

 

Je me suis inscrit(e) à la cinémathèque il y a 5 mois.

 

 

On emploie la locution il y a uniquement avec un verbe au passé composé ou à l’imparfait.

 

 

depuis

 

 

Moment d’une action qui a commencé dans le passé et qui continue dans le présent.

 

 

Nous vivons à Lille depuis  2008.

 

 

On emploie depuis avec un verbe au présent.

 

 

depuis que

 

 

Action passée avec des effets dans le présent.

 

 

Depuis qu’il est arrivé, tout est en désordre.

 

 

Le premier verbe est au passé composé et le deuxième au présent.

 

 

ça fait … que / 

il y a … que

 

 

Équivalents de depuis.

 

 

Ça fait 11 ans que nous vivons ici.

Il y a 11 ans que nous vivons ici.

 

 

Ces deux marqueurs temporels s’emploient avec un verbe au présent.

 

 

jusqu’à

 

 

Limite de temps où une action s’arrête.

 

 

Je travaille jusqu’à 18 heures.

 

 

Avec jusqu’à on emploie un verbe au passé, au présent ou au futur.

 

 

à partir de

 

 

Point de départ d’une action.

 

 

Le magasin ouvrira tous les dimanches à partir de la semaine prochaine.

 

 

On peut employer à partir de avec un verbe au passé, au présent ou au futur

 

 

au bout de

 

 

Période à la fin de laquelle quelque chose change.

 

 

Il se déconcentre au bout d’une heure.

 

 

On emploie un verbe au passé, au présent ou au futur.

 

 

de … à

 

 

Limites d’une période.

 

 

Il court tous les jours de 17 heures à 18 heures

 

 

Ce marqueur temporel s’emploie quand on veut parler du passé, du présent ou du futur.

 

 

 

 

II Les marqueurs temporels : la fréquence

 

La fréquence est le rythme auquel on fait les choses dans une période donnée. Pour parler de la fréquence il y a plusieurs mots qui ont tous un sens différent.

 

Les voici :

  • jamais ;
  • rarement ;
  • parfois ;
  • de temps en temps ;
  • de temps à autre ;
  • souvent ;
  • toujours.

 

Voici leur sens par ordre croissant :

  • jamais : à aucun moment ;
  • rarement : très peu de fois ;
  • parfois / de temps en temps / de temps à autre : à des moments plus ou moins éloignés ;
  • souvent : de nombreuses fois ;
  • toujours : continuellement.

 

On peut aussi employer :

  • chaque + nom singulier ;
  • tous les + nom au pluriel.

 

Exemples

Il ne va jamais à la piscine.

Elle fait rarement du sport.

Nous allons parfois au restaurant.

Ils lisent souvent des romans.

Elles font toujours leurs devoirs.

Chaque jour j’achète le pain.

Tous les jours je me couche tard.

 

 

 

III Les marqueurs temporels : la progression

 

Par progression on entend les différents moments successifs où se passe quelque chose. On peut l’exprimer avec différentes structures : au fur et à mesure (que), petit à petit, peu à peu, progressivement, graduellement.

 

Ces marqueurs temporels s’emploient de la manière suivante :

 

  • verbe à l’indicatif + au fur et à mesure ;

 

  • au fur et à mesure que + verbe l’indicatif + verbe à l’indicatif ;

 

  • petit à petit + verbe à l’indicatif ;

 

  • verbe à l’indicatif + peu à peu / progressivement / graduellement.

 

 

Exemples

 

Le froid venant, le lac  gèle au fur et à mesure.

Au fur et à mesure que j’avançais dans mes études, j’acquérais de l’assurance.

Petit à petit l’oiseau fait son nid. (Proverbe.)

Cet élève s’adaptera peu à peu à sa nouvelle classe.

Tu t’amélioreras progressivement.

Le niveau du fleuve monte graduellement.

 

 

 

Exercices

 

Durée, progression ou fréquence ? 

Indiquez ce qu’exprime chaque marqueur temporel.

Observez bien les phrases.

 

 

L’expression de la durée.

Dans chaque phrase, lisez l’indice et choisissez le bon marqueur temporel.

Faites attention aux indices.

 

 

Fréquence et progression.

1. Complétez les phrases correctement.

2. Reformez les marqueurs temporels.

3. Reconstruisez les phrases.

Faites attention.

 

 

 

 

Toute reproduction est interdite sans accord écrit préalable.

Copyright avril 2019 Ivan Bargiarelli 

leflepourlescurieux.fr

Tous droits réservés.

 

 

 

Laisser un commentaire