Accueil » La cause : les manières de l’exprimer (B1)

La cause : les manières de l’exprimer (B1)

La cause : les différentes manières de l'exprimer (B1)
Droit d’auteur: viperagp / 123RF Banque d’images

La cause est ce qui produit un évènement. En français on peut l’exprimer de différentes manières. Évidemment il y a des nuances entre toutes les structures causales. Dans cet article nous allons étudier ces structures ainsi que les nuances qui les distinguent.

 

 

 

 

 

Présentation

 

La cause est ce qui produit une action ou une situation.

 

On peut l’exprimer avec différents termes : parce que, puisque, comme, car, en effet, étant donné (que), vu (que), du fait de, en raison de, faute de, sous prétexte que, suite à, à cause de, grâce à, pour et par.

 

Maintenant voyons de quelle manière on emploie ces termes. Nous allons voir l’emploi principal de chaque terme par souci de simplification.

 

 

 

I Parce que

 

On parle d’une cause que l’interlocuteur ne connaît pas.

Il y a un lien direct entre les deux faits.

 

– Tu as l’air fatigué(e). 

– Je suis fatigué(e) parce que j’ai mal dormi.

 

Place : en milieu de phrase.

 

 

 

II Puisque

 

« Puisque »  s’emploie quand on parle d’une cause que l’interlocuteur connaît.

 

– Je te propose d’aller au cinéma.

– Non, je suis fatigué(e).

Puisque tu es fatigué(e), regardons un film à la télévision.

 

Place : en début ou en milieu de phrase.

 

 

 

III Comme

 

On parle avec insistance d’une cause que l’interlocuteur connaît.

 

(Conversation dans un bureau.)

– La semaine prochaine, je serai absent.

– J’annule vos rendez-vous.

– Comme je serai absent, je vous laisse gérer certains dossiers.

 

Attention ! quand on parle d’une cause, on met « comme  » en début de phrase.

 

 

 

IV Car/en effet

 

« Car » et « en effet » introduisent la justification ce qui vient d’être dit. On présente le pourquoi de son propos.

 

Les voisins sont absents car les volets sont fermés depuis un certain temps.

 

Jacques est soucieux, en effet il est plutôt distrait en ce moment.

 

Place : en milieu de phrase.

 

 

 

V Étant donné que / vu que / 

du fait de / en raison de

 

Ces expressions s’emploient quand on veut parler de faits indiscutables.

 

Étant donné qu’il y a la grève des trains, je vais prendre le bus.

 

En raison de l’orage, le fleuve a inondé les zones habitées.

 

Étant donné que / vu que + proposition

Du fait de / en raison de + nom

 

Place : Toutes ces structures peuvent se mettre en début ou en milieu de phrase.

 

 

 

VI Faute de

 

On emploie « faute de » quand la cause est un manque.

 

Je n’ai pas pu terminer le test faute de temps.

 

Faute de + nom (sans l’article)

 

Place : en début ou en milieu de phrase.

 

 

 

VII Sous prétexte que

 

Avec « sous prétexte que » on introduit une cause dont on doute.

 

Aujourd’hui Paul ne vient pas travailler sous prétexte qu’il est malade. (On doute que Paul soit malade.)

 

Place : en début ou en milieu de phrase.

 

 

 

VIII Suite à

 

Avec « suite à » on introduit la cause directe d’une action.

 

Suite à l’accident, les pompiers sont arrivés.

 

Suite à + nom

 

Place : en début ou en milieu de phrase.

 

 

 

IX À cause de / grâce à

 

« À cause de » introduit la cause d’un évènement négatif.

 

Nous sommes arrivés en retard à cause des embouteillages.

À cause de toi j’ai perdu mon train.

 

À cause de + nom / pronom tonique

 

Place : en début ou en milieu de phrase.

 

Avec « grâce à » on introduit la cause d’un évènement positif.

 

Grâce à tes efforts tu as réussi ton examen.

J’ai compris la leçon grâce à elle.

 

Grâce à + nom / pronom tonique

 

Place : en début ou en milieu de phrase.

 

 

 

X Pour / par

 

« Pour » introduit une cause qui est soit un évènement soit un comportement.

 

La circulation ferroviaire a été arrêtée pour un éboulement.

Je te remercie pour ton aide.

 

Pour + nom

 

Place : en milieu de phrase.

 

« Par » introduit une cause qui est un aspect du caractère.

 

J’ai lu ce livre par curiosité.

 

Par+ nom (sans article)

 

Place : en milieu de phrase.

 

 


 

 

On peut aussi introduire la cause avec certains verbes à la voix passive : êtreà et être causé par.

 

Notre retard est à l’embouteillage sur l’autoroute.

La panne d’électricité a été causée par un court-circuit. 

 

 


 

 

 

Exercices

 

Exercice 1

Complétez chaque phrase avec le bonne réponse.

Réfléchissez bien.

 

 

Exercice 2

Lisez les indices et complétez chaque phrase avec la structure correcte.

Faites attention aux indices.

 

 

 

 

Toute reproduction est interdite sans accord écrit préalable.

Copyright mai 2019 Ivan Bargiarelli 

leflepourlescurieux.fr

Tous droits réservés.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *