Accueil » Forme interrogative avec inversion du sujet : la question fermée (A2)

Forme interrogative avec inversion du sujet : la question fermée (A2)

A

inversion du sujet
Droit d’auteur: yattaa / 123RF Banque d’images

Il existe plusieurs formes interrogatives. Dans cet article nous allons voir la forme interrogative avec inversion du sujet.  Il ne s’agit que d’une approche de ce point de grammaire.

 

 

 

 

 

Présentation

 

Il existe trois forme interrogatives.

La première consiste à mettre uniquement l’intonation : Tu viens ? 

La deuxième est celle avec la structure est-ce que : Est-ce que tu viens ?

Enfin la troisième est celle qui comporte l’inversion du sujet : Viens-tu ?

 

Voyons la forme interrogative avec inversion du sujet.  Nous allons aborder uniquement la question fermée.

La question fermée est celle à laquelle on répond par oui ou par non.

 

 

 

I Inversion du sujet : le procédé

 

L’inversion du sujet est le fait de placer le sujet après le verbe. Pour mieux comprendre ce procédé regardez le tableau ci-dessous.

 

Questions avec inversion du sujet Réponses
Vienstu ?  Oui, je viens.

Non, je ne viens pas.

Litil souvent ? Oui, il lit souvent.

Non, il ne lit pas souvent.

 

On peut remarquer qu’il y a un trait d’union (-) entre le verbe et le sujet.

 

 

 

II Inversion du sujet : le t euphonique

 

Quand le verbe finit par une voyelle et que le sujet commence par une voyelle, on met un t euphonique entre le verbe et le sujet sans oublier le trait d’union entre chaque mot.

 

Exemples

Atil une voiture ?

Jouetelle aux cartes ?

 

 

 

III Inversion du sujet : les verbes pronominaux

 

Les verbes pronominaux sont ceux qui ont un pronom réfléchi.

Le pronom réfléchi  vient en premier dans la forme interrogative avec inversion du sujet.

 

Exemples

Te souvienstu de ce jour-là ?

Se téléphonentils régulièrement ?

 

 

 

IV Inversion du sujet : le nom commun ou le nom propre

 

Pour bien comprendre ce que sont les noms communs et les noms propres, voici quelques exemples.

Noms communs : personne, ville, musée, etc.

Noms propres : Jacques, Paris, Le Louvre, etc.

 

Quand le sujet est un nom commun ou un nom propre, on emploie le pronom sujet correspondant après le verbe.

 

Exemples

Tes parents, vontils bien ?

Jacques, estil disponible ?

 

 

 

V Inversion du sujet : le verbe à un temps composé

 

Par verbe à un temps composé, on veut dire toutes les formes verbales composées.

En voici quelques exemples : j’ai acheté, tu étais venu(e), il aura réparé, elle serait arrivée, etc.

 

Dans ce cas, le pronom sujet se place entre l’auxiliaire et le participe passé.

 

Voici des exemples.

 

Questions Réponses
Avezvous compris ? Oui, j’ai compris.

Non, je n’ai pas compris

Estelle partie ? Oui, elle est partie.

Non, elle n’est pas partie.

A-t-il mangé ? Oui, il a mangé.

Non, il n’a pas mangé.

T’estu levé(e) tard ? Oui, je me suis levé(e) tard.

Non, je ne me suis pas levé(e) tard.

Pierre, estil arrivé ? Oui, il est arrivé.

Non, il n’est pas arrivé.

 

 

 

Exercices

 

Observez bien les questions.

 

 

Retrouvez les questions correspondant aux réponses citées. Complétez les questions.

 

Exemple

Réponse : Oui, il est à la maison.

→ Question : Est-il à la maison ?

 

Réfléchissez bien.

 

 

 

Toute reproduction est interdite sans accord écrit préalable.

Copyright décembre 2019 Ivan Bargiarelli 

leflepourlescurieux.fr

Tous droits réservés.

 

 

 

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *